Trop superficielles, manque de spontanéité, profils trop similaires. L’âge d’or des applications de rencontre auprès des jeunes serait-il révolu ? 6 jeunes utilisateurs ou ex-utilisateurs nous racontent leurs expériences pas toujours réussies.

« Je n’aime pas trop le concept de ces applications parce que j’ai l’impression, quelque part, qu’on force la rencontre ». Pour Pierre, 18 ans, l’utilisation de Tinder n’a pas été une grande réussite. « Je voulais tester parce que tout le monde était sur l’application et j’étais curieux de voir ce que ça pouvait donner. Même si au fond de moi je n’y croyais pas trop, je me disais que si ça pouvait aboutir sur quelque chose, pourquoi ne pas tenter ». Mais Pierre va vite déchanter. « A chaque fois que je rencontrais une nouvelle personne avec qui je pouvais échanger, je finissais par ne plus avoir de nouvelles, sans raison ». Finalement, 3 « matchs » et 3 échecs plus tard, Pierre quitte l’application.

Noémie* s’est aussi laissée tenter. « Tout le monde était dessus et même si je trouvais le système horrible, petit à petit je me suis vite prise au jeu ». Elle finit par rencontrer quelqu’un avec qui elle reste en couple quelque temps. « Mais ça s’est très mal terminé. La relation est vite devenue toxique et compliquée parce qu’il avait des problèmes personnels » se souvient la jeune fille. « Ça été une expérience très difficile et après ça je me suis désinscrite. Avec le recul je trouve que ces applications forcent un peu le destin et ça ne me plaît pas trop ».

Quentin aussi a tenté sa chance sur Tinder. « Vers 18 ans je me suis inscrit et j’ai fait la connaissance d’une fille avec qui j’ai énormément parlé pendant plusieurs mois. On s’appelait tout le temps. Elle habitait loin de chez moi et finalement un jour on a eu l’opportunité de nous voir, en vrai. Sans que je puisse vraiment expliquer pourquoi, ça n’a pas du tout marché ! On n’avait plus rien à se dire, on n’avait pas la même vision des choses et finalement on n’est pas allé plus loin ».

Pour Vincent qui est sur Tinder depuis deux ans, « pour trouver l’amour, les applications de rencontre montrent vite leurs […]

Source : Marine Ilario – cidj.com

Lire l’article

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.