Tom Enders veut préparer Airbus à une « troisième révolution » aéronautique

Numérisation, « big data », mobilité urbaine et stratégies de rupture : le patron d’Airbus, Tom Enders, entrevoit une « troisième révolution » dans le secteur aéronautique à laquelle le géant européen doit prendre part s’il veut maintenir son rang à l’avenir.

« Je pense vraiment que nous en sommes à un point où ces évolutions et percées technologiques dans la propulsion électrique, le vol autonome, l’intelligence artificielle, le « machine learning » (auto-apprentissage, NDLR), les nouveaux matériaux, l’utilisation des données, ne seront pas moins que la troisième révolution dans l’aéronautique », a-t-il déclaré, en marge de l’assemblée générale des actionnaires d’Airbus à Amsterdam.
« Bien sûr, nous ne le saurons que dans vingt ans, en regardant derrière nous et en nous disant « bon sang, avons-nous eu ceci, avons-nous compris cela, nous y sommes-nous préparés ou l’avons-nous manqué et pourquoi » », poursuit-il. « Et bien entendu, je ne veux pas regarder en arrière dans vingt ans en me disant « Mon Dieu, j’étais aux commandes de la compagnie et j’ai manqué cela ». C’est pourquoi nous investissons plus dans l’innovation qu’au cours des années précédentes ». Une stratégie qui se traduit par une activité frénétique du groupe, pas toujours en lien avec son cœur de métier, l’aviation, et qui vaut au patron du numéro deux mondial de l’aéronautique des critiques.
Dans la colonne des moins, Airbus a annoncé la fermeture de son site de Suresnes, où se trouve son […]
 

Source : Djallal Malti – lantenne.com

 
PRESENCE MEDIA
Vous accompagner face aux medias
PRESENCE MEDIA on EmailPRESENCE MEDIA on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :