Travail : de plus en plus connectés mais de plus en plus isolés

Bien que « de plus en plus connectés », les salariés se sentent aussi « de plus en plus isolés », selon le 6e baromètre annuel Paris Workplace, réalisé en partenariat avec l’Ifop auprès de salariés franciliens, publié mercredi.

Sept salariés sur dix échangent quotidiennement avec plus de 10 personnes par messagerie instantanée, mail, téléphone ou intranet; les open spaces et les bureaux partagés se multiplient depuis 20 ans, rassemblant désormais 82% des travailleurs, mais 59% des salariés confessent « qu’il (leur) arrive de se sentir isolés » au sein de leur entreprise, un quart (26%) affirmant se sentir « souvent isolés ». Ces derniers jugent aussi à 49% qu’ils ne se sentent « pas soutenus en cas de difficultés », soit deux fois plus que les salariés qui se sentent « rarement isolés ». 70% des salariés « souvent isolés » pensent aussi qu’ils auront quitté leur entreprise dans les cinq années à venir.

Ce sentiment d’isolement est favorisé par le télétravail: 36% des télétravailleurs le ressentent contre 19% pour les autres, même si 46% des salariés souhaitent, a minima, avoir la possibilité de recourir ponctuellement au télétravail. Il est d’ailleurs largement entré dans les moeurs: 41% des salariés franciliens interrogés travaillent au moins une fois par semaine en dehors de leur bureau, que ce soit à leur domicile ou dans un tiers-lieu. Le télétravail répond notamment à la problématique du temps de transports, particulièrement sensible en Ile-de-France, souligne le baromètre.

3 à 10 interlocuteurs par jour 

Les télétravailleurs sont aussi « deux fois plus nombreux à s’ennuyer « (34% contre 16% parmi ceux qui ne télétravaillent pas), selon ce baromètre, et même « trois fois plus nombreux à craindre d’être licenciés » (24% contre 8%). « Seuls les échanges physiques, en face à face, permettent de réduire le risque d’isolement », qui est « divisé par […]

Lire l’article

Source : challenges.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.