Tu seras boucher, mon fils!

Pas de chômage, un salaire débutant au-dessus du smic, et des débouchés garantis. A l’occasion de la finale francilienne des meilleurs apprentis-bouchers qui se déroulait le 20 février, la profession rappelle ses points forts.

Le visage de Nicolas Ramousse est concentré et tendu. Deux heures que son couteau danse autour des os, dégraisse et sépare les morceaux d’une énorme cuisse de boeuf. Il en est sûr, ce métier, il l’a dans la peau.

A seulement 16 ans, le jeune homme, apprenti à la boucherie Bourdin à Paris, est l’un des deux vainqueurs de la finale francilienne des meilleurs apprentis-bouchers, qui s’est déroulée lundi. 

Lire l’article

Source : AFP – lentreprise.lexpress.

 
Jean-Christophe DROUARD
Co-Fondateur et Directeur de Mission de Fexter2
Jean-Christophe DROUARD on EmailJean-Christophe DROUARD on FacebookJean-Christophe DROUARD on GoogleJean-Christophe DROUARD on LinkedinJean-Christophe DROUARD on TwitterJean-Christophe DROUARD on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :