Une nouvelle organisation du travail basée sur la collaboration Homme-machine

Une étude d’Abbyy indique que la « main d’œuvre digitale » représente une part croissante des effectifs. Elle augmentera de 50 % au cours des deux prochaines années.

Le binôme Homme-machine devrait se généraliser. Les technologies d’automatisation sont aujourd’hui présentes au sein de nombreuses activités professionnelles.

« Dans un futur proche, les collaborateurs seront de plus en plus assistés par la main d’œuvre digitalisée. La collaboration Homme-machines ne représente pas uniquement l’avenir du travail, elle constitue une nouvelle norme à suivre pour les entreprises qui souhaitent rester compétitives et performantes », explique Holly Muscolino, Research Vice President of Content and Process Strategies and the Future of Work chez IDC.

Cette évolution est la principale conclusion de cette étude d’IDC réalisée pour Abbyy,  spécialisé dans les solutions d’intelligence digitale, auprès de 500 décideurs en France, aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Australie.

Les principaux enseignements sont les suivants :

  • Les dépenses liées aux technologies Content Intelligence augmenteront de 31 % sur l’année à venir ;
  • Les principales améliorations apportées par l’implémentation de technologies d’automatisation ont un impact sur l’engagement de la part des employés, des clients et sur la transformation digitale des entreprises ;

Abbyy 3

Mais la transformation de l’organisation du travail engendrée par la collaboration Homme-machines apporte de nouveaux défis :

  • 75 % des entreprises interrogées éprouvent des difficultés sur le recrutement de profils ayant les compétences digitales adéquates ;
  • Plus de 20 % des sondés indiquent que les compétences et/ou la formation des collaborations sont inadaptées aujourd’hui.

« L’étude démontre que les technologies d’automatisation, agrémentées d’intelligences artificielles, doivent, plus que jamais, prendre en compte les besoins des équipes humaines. L’automatisation employée de manière éthique et responsable permettra de créer une organisation du travail plus productif où […]

Lire l’article

Source : Philippe Richard – itsocial.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.