L’abolition du salariat, « le mot d’ordre révolutionnaire » selon Karl Marx, serait-elle en passe de devenir une réalité ?

Alors qu’aux Etats-Unis, un actif sur quatre n’est pas salarié et que cette proportion pourrait atteindre 40% en 2020, la question est plus que jamais d’actualité et l’apparition de nouvelles formes de travail autour des notions de flexibilité et de collaboration semble être une véritable tendance de fond. Décryptage de Stéphane Madoeuf, professeur à HEC, paru dans la revue RH&M.

Mais ce que l’on oublie souvent, c’est que l’abolition du salariat pourrait se traduire par la disparition des entreprises telles que nous les connaissons aujourd’hui.

Alors que nombre de Français souhaitent profiter de la révolution digitale pour bénéficier d’une vie professionnelle riche et innovante, les entreprises doivent impérativement anticiper ces tendances afin de s’adapter avant qu’il ne soit trop tard.

Lire l’article

Source : RH&M – focusrh.com

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.