Vœux professionnels : comment marquer des points auprès des recruteurs ?

Envoyer ses vœux de nouvelle année est une bonne occasion de reprendre contact avec les recruteurs. Encore faut-il que ce soit bien fait…

Au dos de la carte de vœux de son entreprise, un candidat avait sobrement écrit : « Peut-être l’occasion d’une future collaboration ? ». Il avait aussi joint à son courrier sa carte de visite. « J’avais trouvé ça génial, raconte Coralie Girard-Claudon, responsable du bureau de Paris du cabinet de recrutement Approach People qui avait déjà eu l’occasion de parler avec ce candidat. Pas commun, pas lourd et en plus, la carte était très belle. Je l’ai gardée très longtemps, accrochée au mur, derrière mon bureau. » Le candidat n’a pas encore relancé la consultante, mais « s’il le faisait, je me souviendrais très facilement de lui », assure-t-elle. C’est là tout l’enjeu des vœux.

À qui envoyer ses vœux professionnels ?

« C’est un prétexte pour reprendre contact », confirme Coralie Girard-Claudon. Quand on a passé un premier entretien d’embauche et qu’on attend un retour du recruteur, par exemple, ou pour réactiver son réseau au début d’une recherche d’emploi. Envoyer ses vœux à tout le monde pour rien n’a guère d’intérêt. Surtout s’ils ne sortent pas du lot car les recruteurs en reçoivent déjà des tonnes. De la part de leurs clients, des candidats, des aspirants candidats, etc. Outre le respect des règles de base – les envoyer avant le 20 janvier et à la bonne personne, éviter les fautes d’orthographe et respecter le cadre professionnel (ne souhaiter ni amour, ni santé) -, il convient de chercher à se faire remarquer, pour être lu, bien identifié, et peut-être, obtenir une réponse.

Comment personnaliser ses vœux ?

Le secret, d’après l’Institut de la qualité de l’expression, c’est de personnaliser ses vœux. En les adaptant à la personne, en écrivant bien son nom et en envoyant des vœux en anglais, par exemple, si votre interlocuteur est anglophone. Il faut aussi adapter ses vœux au contexte. S’il s’agit d’un recruteur dont vous attentez une réponse après avoir envoyé votre CV, par exemple, vous pouvez écrire : « Madame (ou Monsieur) X, je […]

Lire l’article

Source : Elodie Buzaud – cadremploi.fr

 
Kenerine
Digital RH
Kenerine on EmailKenerine on FacebookKenerine on GoogleKenerine on Twitter

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :