Datadock : la qualité monte en puissance dans la formation

Plus qu’un mois pour être référencé sur Datadock !

Opérationnel depuis le 1er janvier dernier, cet outil lancé par 20 Opca et Opacif doit permettre de recenser les organismes de formation répondant aux critères de qualité exigés par la Loi de 2015. Dans les faits, à partir du 1er juillet, une formation ne sera plus financée par une vingtaine d’organismes paritaires si elle n’est pas enregistrée sur Datadock. De quoi motiver les retardataires.

Le 1er juillet 2015 était publié au Journal officiel le « Décret qualité ». Son objectif : fixer pour chaque formation six principaux critères de qualité. Identification précise des objectifs de la formation et adaptation à son public, adaptation des dispositifs d’accueil, de suivi et d’évaluation, bonne adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement, bonne qualification des personnels chargés des formations, bonne information du public sur l’offre de formation et enfin prise en compte des appréciations rendues par les stagiaires, autant d’éléments devant permettre de juger du sérieux des parcours proposés par les organismes de formation.

Quelque temps après, 20 Opca et Opacif mirent en place une liste commune de 21 indicateurs  permettant de vérifier le respect desdits critères de qualité. Puis ils créèrent une base de données unique, Datadock, où les organismes de formation pourraient s’enregistrer, inscrire leurs cursus et fournir tous les éléments de preuve confirmant la qualité de leurs programmes.

Datadock : un seul lieu d’information pour les financeurs de formations

Avantages de ce dispositif commun : regrouper en un seul lieu partagé tous les éléments devant permettre la validation d’une formation, la validation d’un seul Opca ou Opacif valant in fine pour tous les autres ! Avec pour conséquence la fin de tout financement pour les organismes n’ayant pas pu ou pas voulu passer par ce dispositif. « Autre conséquence évidente de Datadock, permettre aux OF validés de gagner en crédibilité et ainsi distinguer les acteurs solides et sérieux d’autres organismes de moins bonne qualité. » souligne Alain Rabary, PDG de Val Software qui édite des logiciels pour les acteurs de la formation.

Mis en place au 1er janvier 2017, le dispositif a accordé aux OF une période de transition de six mois supplémentaires ce qui explique sa réelle mise en route au 1er juillet prochain, soit exactement deux ans après la publication du Décret qualité.

Aujourd’hui, 23 000 OF ont ouvert un compte et sont en cours de déclaration, mais seuls 3 000 sont référençables selon les chiffres fournis par Uniformation. « Un joli chemin parcours en trois mois, souligne l’Opca, mais pour que Datadock poursuivre sa croissance, le nouveau cadre de fonctionnement doit encore être rappelé, éclairé et expliqué. » Le GIE Datadock a donc décidé de mettre en route une  campagne de sensibilisation des organismes de formation. Soit en direct auprès des OF, soit via les organismes financeurs et autres acteurs comme les CARIF-OREF ou encore la FFP. Il faut dire qu’il y a urgence. « la France compte plus de 75 000 acteurs référencés pour 10 000 officiellement identifiés comme des acteurs reconnus. Imagine-t-on l’indécision d’un DRH ou d’un responsable formation devant une telle offre ? reprend Alain Rabary Comment s’assurer de la qualité des contenus ? Voici tout l’enjeu de ce nouvel outil. Nous avons jusqu’au 30 juin pour faire reconnaître la solidité de nos méthodes d’apprentissage. Qu’attendons-nous » ?

Pour en savoir plus : www.data-dock.fr

Voir l’article

Source : Antoine Teillet – focusrh.com

 

 
FEXTER2
Externalisation de la gestion de la formatoin
FEXTER2 on EmailFEXTER2 on FacebookFEXTER2 on GoogleFEXTER2 on LinkedinFEXTER2 on TwitterFEXTER2 on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :