L’économie numérique va t-elle nous transformer en slashers ?

Encore un anglicisme qui nous parle d’une nouvelle tendance de l’économie numérique. Le slash, désigne le signe typographique de votre clavier d’ordinateur, la petite barre horizontale au-dessus des deux points qui sert à séparer deux caractères. Le slasher est par extension sémantique celui qui, dans l’économie numérique exerce de multiples activités. Par exemple un travail salarié conjugué à une activité indépendante et à un engagement bénévole par exemple (salarié/indépendant/bénévole). Le tout permettant d’exercer d’autres talents, de tirer des revenus complémentaires et de soigner son employabilité. Bref une nouvelle façon de travailler à l’heure des grandes mutations du travail et des débats actuels sur l’ubérisation de l’économie et le revenu universel.

Une nouvelle forme de travail

Comment s’incarne concrètement ce concept de slasher au quotidien ?

Je peux témoigner de cette expérience de la pluri-activité à l’heure de l’économie digiale. Je suis à la fois salarié de Telecom Saint-Etienne, slash travailleur indépendant dans mon cabinet de conseil slash vice président d’une association de coworking dans mon village slash chroniqueur bénévole sur les cultures numériques dans une radio. Toutes ces activités ne sont pas rémunérées mais elles participent chacune à mon activité professionnelle. De nombreux slasher ajoutent aussi à cette mosaïque professionnelle leurs activités sur les plateformes collaboratives comme Air BNB, BlaBlaCar ou E-Bay.

Quels sont les intérêts qui motivent cette conjugaison de plusieurs travail ou activités ?

Il y a en plusieurs. Certains ont clairement besoin de revenus complémentaires. […]

Lire l’article

Source : Jean Pouly – theconversation.com

 
Insafe BEN BELGHIT
Co-Fondatrice et Directrice de Mission de Fexter2
Insafe BEN BELGHIT on EmailInsafe BEN BELGHIT on FacebookInsafe BEN BELGHIT on GoogleInsafe BEN BELGHIT on LinkedinInsafe BEN BELGHIT on TwitterInsafe BEN BELGHIT on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :