Learning et big data, le mix gagnant de l’expérience collaborateur

Ces dernières années, l’acronyme RH s’est vu accoler différentes significations, pour ainsi passer de l’appellation initiale «Ressources Humaines» à celles de «Relations Humaines», «Réseaux Humains» ou encore «Richesses Humaines».

Cela symbolise très bien le fait que l’attention porte de moins en moins sur la notion de «Ressources» et de plus en plus sur la notion d’«Humain». L’intérêt pour la valeur intrinsèque de la ressource diminue et celui pour les relations interpersonnelles augmente. Les RH cessent de se recroqueviller sur eux-mêmes pour embrasser pleinement la transformation technologique et sociétale en cours.

Ainsi, la Direction des Ressources Humaines, en particulier quand elle travaille sur les processus de gestion des talents (recrutement, évaluation, formation…) se doit d’effectuer un changement de paradigme important. La DRH était une entité en charge de quelques processus internes à l’entreprise, supportés par des outils pilotés par l’entreprise et visant à améliorer la performance de l’entreprise.

Lire l’article

Source : Alexandre Pachulski – frenchweb.fr

 
Insafe BEN BELGHIT
Co-Fondatrice et Directrice de Mission de Fexter2
Insafe BEN BELGHIT on EmailInsafe BEN BELGHIT on FacebookInsafe BEN BELGHIT on GoogleInsafe BEN BELGHIT on LinkedinInsafe BEN BELGHIT on TwitterInsafe BEN BELGHIT on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :