Les formes alternatives pour entreprendre – La couveuse d’entrepreneurs (2/4)

 

Après vous avoir parlé des lieux d’informations, voici la deuxième partie, sur les couveuses d’entrepreneurs :

Tester son projet en grandeur réelle

Des couveuses très diversifiées

 

La couveuse permet:

  • D’entreprendre à l’essai

L’entrepreneur prospecte, produit et vend ses produis ou prestations. Il vérifie ainsi la viabilité de son activité.

  • De tester son activité en toute sécurité

Le porteur de projet bénéficie d’un hébergement juridique qui lui permet de facturer ses clients tout en conservant son statut social antérieur.

  • D’apprendre à apprendre

Tout au long de son parcours, l’entrepreneur à l’essai est formé, accompagné et conseillé dans son apprentissage concret du métier de chef d’entreprise.

Source : Union des couveuses

 Fonctionnement :

 

L’entrepreneur signe un CAPE (Contrat d’appui au projet d’entreprise), contrat écrit entre un accompagnateur et un bénéficiaire d’un durée maximum de 12 mois, renouvelable 2 fois.

La couveuse :

  • Encaisse le paiement des clients
  • Rembourse au couvé les dépenses réalisées sur présentation de factures
  • Restitue au couvé, à sa sortie de la couveuse, le bénéfice réalisé déduction faite des charges sociales.

Points importants :

  • Le bénéficiaire du CAPE bénéficie des droits sociaux des salariés (maintien de la couverture sociale, des « Assedic » et des minimas sociaux).
  • Durée maximale possible en couveuse : 24 mois
  • La couveuse se rémunère en prélevant une commission de 10% du chiffre d’affaires réalisé (HT).
  • Possibilité d’exercer en parallèle une activité salariée ou de participer à une formation à temps partiel.

Conditions d’admission :

 

  • L’entrepreneur doit présenter un projet construit, posséder le matériel et le stock nécessaire pour lancer la production, avoir réfléchi à sa démarche commerciale. Des objectifs qualificatifs et quantitatifs sont fixés avec l’accompagnateur.
  • L’entrepreneur doit développer une activité de nature
    • Commerciale sans bail commercial
    • Artisanale (sauf bâtiment avec assurance décennales)
    • Libérale non règlementée

Un comité d’admission valide l’entrée dans la couveuse.

Vous trouverez la liste des couveuses sur le site de l’Union des Couveuses :

 

N’hésitez pas à vous exprimer si vous avez testé les couveuses.

Dans quelques jours, la suite de cet article, avec les sociétés de portage salarial.

 
Insafe BEN BELGHIT
Co-Fondatrice et Directrice de Mission de Fexter2
Insafe BEN BELGHIT on EmailInsafe BEN BELGHIT on FacebookInsafe BEN BELGHIT on GoogleInsafe BEN BELGHIT on LinkedinInsafe BEN BELGHIT on TwitterInsafe BEN BELGHIT on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :