Mieux accompagner le départ d’un collaborateur grâce au « off boarding »

Dans le cas d’un départ volontaire, le salarié et l’employeur ont tout intérêt à trouver le meilleur terrain d’entente en respectant certaines règles, d’autant plus que leurs chemins pourraient à nouveau se croiser.

Éléments d’explications avec Rosa Rossignol, docteur en sciences de gestion, experte en mobilité et auteur de « Gérer efficacement un départ » (Dunod)*.

En quoi le départ volontaire d’un collaborateur peut-il être considéré comme un échec pour l’entreprise ?

Chaque départ peut avoir un impact important en termes d’image et de réputation pour l’entreprise, ce qui justifie de s’y intéresser. On ne sait pas ce que va devenir le collaborateur : un client potentiel, un ambassadeur, voire une future recrue sur une autre fonction dans quelques années. Un employeur qui sait accompagner un collaborateur à 360°, de son intégration à son départ, en retire des bénéfices.

Lire l’artcle

Source : Gilles Marchand – focusrh.com

 
Jean-Christophe DROUARD
Co-Fondateur et Directeur de Mission de Fexter2
Jean-Christophe DROUARD on EmailJean-Christophe DROUARD on FacebookJean-Christophe DROUARD on GoogleJean-Christophe DROUARD on LinkedinJean-Christophe DROUARD on TwitterJean-Christophe DROUARD on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :