Pourquoi les procrastinateurs procrastinent ?

Remettre au lendemain les tâches contraignantes… est une habitude relativement partagée, à en voir outre-Atlantique le succès du fameux procrastinateur Tim Urban. Une origine cérébrale peut-elle expliquer que cette tendance soit plus marquée chez certains ?

La salle est comble. Tim Urban, désormais célèbre grâce à son blog Wait but Why sur lequel il échange avec Elon Musk, donne une conférence le mardi 20 juin 2017 à l’USI (Unexpected Sources of Inspiration) 2017. Non sans humour, le jeune homme décrit sa vie de procrastinateur et le public semble pour le moins… concerné ! Il théorise en quelque sorte la procrastination, cette habitude de remettre toujours au lendemain ce que l’on doit faire. Il décrit un petit singe qui accompagne un personnage aux commandes de son cerveau, qui n’est pas sans rappeler celui d’Homer Simpson jouant des cymbales. Un espèce de diablotin nommé « singe de la récompense immédiate ». Son objectif, s’interposer à chaque fois que le cerveau tente de prendre une décision constructive. Ce qu’il recherche : la facilité et l’amusement.

Mais l’ange gardien n’est pas si loin. Il s’agit du monstre de la panique qui se réveille l’échéance approchant (voir ici une vidéo de la conférence TED donnée par Tim Urban en février 2016). Comme le confie Tim Urban, qui a reçu des milliers de témoignages, la réalité n’est malheureusement pas toujours aussi drôle. En effet, procrastiner peut compliquer sérieusement la vie personnelle et professionnelle. Comment expliquer cette fâcheuse habitude ? […]

Lire l’article

Source : Stéphane Desmichelle – sciencesetavenir.fr

 
FEXTER2
Externalisation de la gestion de la formatoin
FEXTER2 on EmailFEXTER2 on FacebookFEXTER2 on GoogleFEXTER2 on LinkedinFEXTER2 on TwitterFEXTER2 on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :