Gaston Lagaffe, icône antimilitariste, antiflics et écolo avant l’heure

Soixante ans après la naissance du personnage, une rétrospective au Centre Pompidou rend hommage à l’humour subversif de son père, André Franquin.

Le 9 mai 1968, alors qu’enfle à Paris une vague de contestation d’une ampleur historique, une responsable commerciale des éditions Dupuis basée en France écrit à sa direction, à Charleroi (Belgique), pour s’inquiéter des « agissements » d’un des personnages phares de la maison, Gaston Lagaffe.
L’album Des gaffes et des dégâts vient tout juste d’être « déposé » à la « Commission de surveillance et de contrôle des publications destinées à l’enfance et à l’adolescence », mise en place par la loi de 1949. Le risque de censure pèserait grandement sur l’ouvrage, selon cette commerciale : « Le principal argument de cette commission est que la jeunesse française a suffisamment…

Lire l’article

Source : Frédéric Potet – lemonde.fr

 
Insafe BEN BELGHIT
Co-Fondatrice et Directrice de Mission de Fexter2
Insafe BEN BELGHIT on EmailInsafe BEN BELGHIT on FacebookInsafe BEN BELGHIT on GoogleInsafe BEN BELGHIT on LinkedinInsafe BEN BELGHIT on TwitterInsafe BEN BELGHIT on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :